Rechercher
  • Komin

Et si le télétravail imposé finissait par améliorer notre communication en entreprise ?

Pour un grand nombre d'actifs, le confinement a imposé de revoir en profondeur leurs méthodes de travail et organisation personnelle. Pour certains, la "hauteur de la marche à franchir" pour s'adapter donne le vertige, tant elle suppose de changements dans les pratiques formelles et informelles de leur day-to-day job.


Toutes les organisations ne sont pas égales face au confinement. Les collaborateurs habitués au télétravail, ou travail en remote, "n'ont eu qu'à" généraliser une pratique déjà ancrée, les autres ont du se former à des outils nouveaux, se faire livrer en urgence du matériel au domicile de leurs équipes (des ventes de PC en plein💥d'ailleurs), sans parler de la refonte du lien social et managérial indispensable au sein des équipes.


Désormais, on ne se retrouve plus à la machine a café. Et c'est souvent autour de la machine à café que bat le coeur d'une entreprise.

Ces difficultés se sont imposées à nous et les deux premières semaines de confinement ont été douloureuses. Quinze jours après ce grand saut, il est temps de regarder davantage devant et moins dans le rétroviseur. Qu'est-ce que ces changements imposés pourraient apporter de positif à nos entreprises ?


1. Créer des routines d'équipe à distance, comme virtualiser la machine à ☕️, c'est possible

En période de confinement, fini les questions à l'improviste en levant la tête de l'écran vers Sophie/Paul/Jess ou Michel : "Coffee?". Même traitement pour le manager qui passe une tête dans la salle de réunion "on en parle toujours à 14h?".

Le lien social n'est pas stoppé avec le COVID 19. Des occasions sont facilement créées via GoogleHangout, Zoom, et pourquoi pas Houseparty, pour des sujets formels (1o1 collaborateur/manager, point projet,...) et informels (petit-dej ou déjeuner d'équipe, célébration d'un anniversaire personnel ou professionnel, etc.).

Ce qui n'était possible qu'en présentiel, pour de nombreux actifs non rompus à l'exercice du travail à distance, est considérablement simplifié avec l'expérience acquise pendant cette crise.


2. Dire ce qu'on fait et faire ce qu'on dit : check ✔️

Si seulement nous nous l'appliquions depuis toujours 🤔! La communication orale informelle, celle par laquelle nous communiquons plus de 80% des informations, n'est plus possible en situation de confinement. Le télétravail impose une nouvelle rigueur dans la communication individuelle, qui est une contre partie saine à la plus grande autonomie acquise par chacun, de fait, par l'éloignement physique des collègues et managers.

Il est essentiel de pouvoir donner de la visibilité à ses équipes, à ses collègues ou à ses managers, sur son planning d'activités. Dans une situation professionnelle inédite, qui pourrait voir certains s'empêtrer dans une organisation personnelle hasardeuse, cette pratique responsabilise chacun et permet l'échange autour des priorités individuelles et d'équipe.

Si cette pratique pouvait survivre à la crise du COVID 19, ce serait le jackpot !


3. Demander & proposer de l'aide à ses collègues 👬

Est-ce la culture française qui pointe encore trop du doigt l'échec (même si c'est de moins en moins vrai), est-ce une forme de fierté mal placée ? Pendant longtemps, en France, demander de l'aide a été perçu comme un aveu de faiblesse.

Si le télétravail efficace impose de communiquer sur ses objectifs ou sur son avancement personnel, il peut mettre au jour l'avance ou le retard d'un collaborateur sur un projet.

L'entraide doit être de mise dans une entreprise ; la situation actuelle pourrait renforcer l'esprit d'équipe et la solidarité, les collaborateurs faisant preuve d'une plus grande empathie vis à vis de leurs pairs. Confiné dans un appartement de petite surface, confiné en télétravail avec ses enfants à occuper ou confiné avec ses beaux-parents 😉, la situation de chacun, plus ou moins critique, est généralement connue de tous au sein d'une équipe. Le télétravail imposé pourrait avoir 3 conséquences positives dans les comportements professionnels : plus de transparence dans les objectifs et l'avancement individuels, une solidarité renforcée et donc un climat davantage bienveillant dans lequel solliciter ou proposer de l'aide sera plus spontané/accepté.

4. Communiquer sur les succès de l'entreprise 🙌👏👏 (sans occulter les moins bonnes nouvelles) !

Créer des rituels formels et informels permet de palier à la solitude du télétravailleur en période de confinement. Mais il est un type de contenu qu'il ne faut pas oublier d'échanger à cette occasion : les succès/bonnes nouvelles de l'entreprise. Si le télétravail est possible dans l'entreprise, c'est alors que le coeur de l'entreprise continue de battre (certaines n'auront pas cette chance) et donc de bonnes et de moins bonnes nouvelles seront attendues. Si en général les bonnes nouvelles concernant une équipe sont diffusées en son sein, l'étanchéité des silos empêchent parfois leur diffusion à plus grande échelle dans l'organisation. Le besoin de transparence dans la communication corporate en cette période est une opportunité de modifier les pratiques, autant pour célébrer les victoires que pour faire part des informations moins positives.


5. Prendre le temps pour capitaliser, formaliser les savoirs sur les sujets clés de l'entreprise(onboarding, offboarding...) et gagner du temps 💻

Si le coeur de l'entreprise continue de battre, le quotidien continue d'être prenant mais cette période de confinement et le télétravail qu'elle impose modifient notre rapport au temps. En deux semaines, les priorités fixées depuis la fin d'année 2019 ont été balayées pour d'autres en vue de la survie de l'entreprise ou de la solidarité avec les équipes de soignants, par exemple. Ce moment étrange, comme suspendu dans le temps, est aussi une occasion de prendre de la hauteur par rapport au quotidien de notre situation professionnelle "normale". Cette période de repriorisation intense et permanente peut devenir une opportunité de travailler sur des projets de fonds, qui ont du sens, en vue du retour à la période normale et de la reprise d'activité tant espérée à l'issue de la période de confinement. Dans l'optique de gagner du temps et d'être plus efficaces à l'avenir, vous pouvez formaliser vos "best practices" personnelles ou d'équipes sur des sujets que vous jugez : à fort enjeux, chronophages, etc.

Pour vous lancer, créez par exemple un channel sur Slack à ce sujet pour identifier les sujets à formaliser et les contributeurs potentiels.


En cette période compliquée pour les entreprises comme pour les collaborateurs qui doivent changer de paradigme, Komin offre de son temps aux personnes et aux entités qui décideront de s'engager dans cette voie de formalisation de contenu. Nos sujets de prédilection sur lequel nos pouvons vous offrir de notre temps : le tele-onboarding(onboarding à distance), la formation continue et l'offboarding de vos collaborateurs. Notre rôle sera celui d'un coach fournissant les outils, et d'un sparring partner qui vous aidera à prioriser les sujets.


Nous sommes à votre disposition et espérons bien vous aider !


Courage & faisons preuve d'entraide pendant cette période, stay safe & stay home 😉

Tel: 06 64 20 69 30

143b av JB Clément
92100 Boulogne Billancourt

  • Twitter Komin
  • LinkedIn Komin